Rechercher dans :

 

um-informations-ul

um-historique


Historique

Le Centre d’étude des religions de l’Université de Montréal (CÉRUM), fondé en 2000, avait pour premier objectif de réunir des chercheurs, des professeurs et des étudiants intéressés par l’étude de la question religieuse sous toutes ses formes. Rapidement, le CÉRUM est devenu un lieu de collaborations multidisciplinaires et de recherche, organisant plusieurs conférences, ateliers, lancements, tables rondes et colloques. Solange Lefebvre en a assuré la direction jusqu’en décembre 2008, avec comme adjoints Dominique Deslandre du département d’histoire, puis Robert Crépeau du département d’anthropologie.

En 2002, l’Université de Montréal, par l’entremise du CÉRUM, s'est vue décerner la bourse Templeton Research Lectures pour les années 2002-2006. L'Université de Montréal devenait la première institution canadienne, en plus d'être la première francophone, à recevoir cette bourse. Sous le thème du dialogue entre science et religion, le CÉRUM a organisé de nombreux séminaires, des conférences, des ateliers et deux colloques majeurs : Le soi dans tous ses états et Sens et insignifiance de l’être humain.

En 2004, afin de consolider le secteur des sciences des religions à la Faculté de théologie et de sciences des religions, ainsi qu’au CÉRUM, on crée la Chaire religion, culture et société, dont la titulaire est Solange Lefebvre. En 2006 est créée la Chaire du Canada Islam, pluralisme et globalisation, dont le titulaire est Patrice Brodeur, afin de contribuer à l’avancement de la recherche dans deux champs académiques interreliés : les études islamiques et les sciences des religions.

Aujourd’hui, le CÉRUM regroupe plus de 80 chercheurs de diverses disciplines et poursuit, avec dynamisme, sa mission de recherche et d’enseignement en sciences des religions.



Université de Montréal © Centre d'étude des religions