Rechercher dans :

 

um-laboratoire-ul

um-labo


Interculturalité dans la municipalité de Manosque

L'objectif principal du projet est d'élaborer un plan d’action stratégique et concerté sur la gestion de l’interculturalité dans la municipalité de Manosque en vue d’assurer une meilleure cohésion sociale et un vivre ensemble harmonieux.

Modalité

Mise sur pieds d’un laboratoire de recherche-action codirigé par la responsable du dossier de l’interculturalité à la municipalité de Manosque (Vittoria Cacciandra-Jouberjean) et un professeur-chercheur de l’Université de Montréal (Jean-Marc Charron) qui reposera sur la participation active, à tous les moments du processus, des principaux leaders de la communauté manosquine concernés par la gestion de l’interculturalité.

Processus de travail

La recherche-action, selon son esprit et sa dynamique particulière, vise la consolidation, la transformation ou la mise en œuvre de pratiques (sociales, organisationnelles, institutionnelles) en phase avec la réalité d’un milieu. Elle repose sur l’implication des acteurs dans le processus de recherche et d’action sur la base des postulats suivants : 1. les acteurs concernés par les pratiques en cause sont ceux qui connaissent le mieux, chacun selon son champ d’expertise, les éléments de la réalité étudiée; 2. ils seront les premiers concernés par la mise en œuvre d’un plan d’action et, à ce titre, contribueront à sa réussite sur la base de leur appropriation du processus. La recherche-action ne suspend pas l’action dans l’attente de résultats mais repose plutôt sur la dynamique action-réflexion-action où les pratiques existantes sont au cœur de l’analyse.



Université de Montréal © Centre d'étude des religions